Pourquoi les syndicats et la police ne savent pas compter ?

Rédigé par Le Sbéquéen Aucun commentaire

Depuis des générations, nous nous demandons pourquoi les forces de l'ordre (enfin à peu près) et les râleurs syndicalistes qui peuplent les rues certains jours de l'année, donnent toujours des nombres très différents du nombre de manifestants à chaque défilé. LPPLN vous éclaire et vous explique enfin toutes les raisons qui expliquent ces différences...

  • Les manifestants comptent aussi les policiers qui les escortent.
  • Les policiers comptent en hexadécimal et les manifestants en base 10.
  • Le compteur des policiers est enclenché tous les 10 manifestants, celui des syndicats, tous les 25 manifestants (source France TV).
  • Les policiers comptent uniquement les personne présentes sur la chaussée, alors que les manifestants comptent aussi les personnes sur les trottoirs (source France TV).
  • Les profs grévistes comptent leurs dizaines d'élèves glandant en dehors du lycée (puisqu'ils ne peuvent pas aller en cours) en tant que manifestants.
  • Par extenstion, les syndicats comptent toutes les personnes présentes dans la rue, même les non grévistes qui sortent de chez eux pour voir ce qu'il se passe dans la rue.
  • Les cheminots grévistes comptent en tant que grévistes tous ceux qu'ils ont empêché de travailler à cause de leur mouvement de grêve.
  • Pareil pour les conducteurs de bus, de métro, de tram...
  • Les syndicats arrondissent toujours à la centaine supérieure pour un cortège et au millier supérieur lorsque les résultats sont mis en commun au niveau national.
  • Les policiers ne font pas d'arrondis, mais des troncatures.
  • Les journalistes font aussi la grève et ne peuvent donc pas filmer les cortèges et donc vérifier les chiffres des manifestants et des policiers.
  • Les chiffres avancés par les policiers sont une combinaison linéaire de ceux de policiers grévistes et non grévistes, donc ce sont des chiffres encore plus foireux que ceux des policiers non grévistes seuls.
  • Les policiers qui comptent ne regardent qu'à droite et les syndicats ne regardent qu'à gauche, or les manifestants sont de gauche, donc les policiers en comptent moins. CQFD.

Avec une erreur possible de 5% (et je suis gentil) pour chacun de ces points, donc un résultat à 95% pour chaque point pris séparément, Et 0,95^n passe en dessous de 0,60 pour n>10. Donc il suffit que 10 de ces faits démontrés par LPPLN soient vraies pour que chacun fasse une erreur d'au moins 40%... A cela il faut ajouter toutes les sources d'erreurs mineures (i.e. < 5% d'erreur) que nous n'avons pas citer ici (par exemple, le fait que l'éducation en France est un désastre, et que ni un policier, ni un leader syndical ne sait compter, au final). A ce jeu, l'âge du capitaine est inférieur à 62, donc il n'est toujours pas à la retraite...

Écrire un commentaire

Quelle est la quatrième lettre du mot dbjtt ?

Fil RSS des commentaires de cet article