Comment manger des pistaches lorsque l'on n'a pas d'ongles ?

Rédigé par Le Sbéquéen Aucun commentaire
Classé dans : TAQF Mots clés : TAQF, Pistache, Elle est belle Pistache

Ben ouais, chez 90% des mangeurs de pistaches, les ongles de pouces sont indispensables. Nous ne nous étendrons pas sur les 10% restant qui utilisent des techniques parallèles d'ouverture de pistache, bien que ces dernières soient nombreuses (casse-noix, marteau, pied-de-biche, scie circulaire, kalachnikov, bombe H...). Non, cet article est plutôt consacré aux personnes voulant ouvrir les pistaches à l'aide de leurs ongles, même s'ils n'en ont pas...

Vous l'aurez compris, cet article fait en fait partie de la série des trèfles à quatre feuilles. En effet, la présence d'ongles au bout des doigts n'est pas acquise pour certaines personnes atteintes de malformations TAQF-like.

Bon, certes, les personnes nées sans ongles sont rares. Surtout les personnes nées sans ongles et voulant ouvrir les pistaches avec les ongles. Outre les malformation de naissance à la façon trèfle, d'autres individus perdent leurs ongles naturellement ou suite à un accident de la vie.

En ce qui concerne les pertes d'ongles naturelles, on peut faire le parallèle avec la tombée de la quatrième feuille de certains trèfles à l'automne. Ces trèfles-là arrivent enfin à s'intégrer dans la société, mais par contre, les gens qui perdent leurs ongles se retrouvent vite dans la merde lorsque se sont les ongles des pouces !

Les autres pertes d'ongles de pouces, dites accidentelles, sont parfois et paradoxallement dues à des ouvertures de pistaches. En effet, les gros mangeurs de pistaches s'abîment facilement les ongles, voire se les destruisent totalement. Les demoiselles aux ongles longs, quant à elles, sont aussi très exposées à ce genre de problèmes, du fait de la longueur souvent exagérée de leurs ongles.

Les autres facteurs à risques de pertes d'ongles sont très nombreux. On peut citer, mais la liste n'est pas exhaustive : l'utilisation abusive de gants trop courts, l'utilisation d'une manette de super NES, la manipulation de produits chimiques toxiques (le jus d'orange, le sirop de glucose-fructose, l'hydroxyde d'hydrogène enrichi au dihydrure d'oxygène, la vodka...), l'utilisation de coupes-ongles pour ours polaire...

Pour tenter de résoudre ce problème, de nombreux laboratoires Sbéquéens sont à l'heure actuelle en train de mettre au point des prototypes de protèses d'ongles de pouces pour mangeurs de pistaches. Les prix annoncés sont de l'ordre de la dizaine de milliers d'euros, non remboursés par la sécu.

Écrire un commentaire

Quelle est la troisième lettre du mot xnbbxv ?

Fil RSS des commentaires de cet article