La marinara, facteur d'intégration sociale

Rédigé par Jean-Cédric Dugland Aucun commentaire
Classé dans : Catégorie n°13 Mots clés : Jean-Michel Maison, Marinara, Marina, Pizza
Pizza Marinara

Hier je vous parlais de mousse au chocolat, aujourd'hui c'est au tour de la pizza. Encore un article destiné uniquement à combler un peu ce blog, mais encore un article riche en véritables informations. Le thème précis du jour est la marinara, pizza que très peu de monde connait ailleurs qu'au fin fond de l'Italie ou dans quelques villes isolées de Rébublique Sbéquéenne.

Marina, ou Marinara, est le nom souvent donné à la pizza la plus simple possible, plus simple que la classique Margherita (Marguerite). Outre la pâte ou la sauce tomate, on ne croise rarement autre chose que de l'origan (ou autres aromates courants), de l'huile d'olive, et très rarement des olives, sur une Marinara. C'est l'une des seules pizze qui soit acceptée par les végétariens n'aimant pas le fromage (oui oui ça existe !).

Le simple fait de l'existence de cette pizza à la carte d'une pizzéria ou d'un restaurant, permet l'intégration de ces végétariens n'aimant pas le fromage dans la société. Et bien des corollaires sociaux découlent de la présence ou non de ces pizze dans les menus.

Citons l'exemple de notre bien (pas) aimée Jean-Michel Maison, qui demandais toujours une "margherita sans fromage" dans sa pizzéria habituelle, jusqu'au jour où le pizzaiolo proposa d'intégrer cette pizza spéciale à sa carte, sous le nom de Francesca. Un échelon de plus franchi dans l'intégration sociale de Jean-Mi, qui parait-il s'appelle Françoise dans une autre vie.

La discussion avec un vendeur au sujet d'une "Fromage sans fromage", d'une "Marguerite sans fromage", d'une "juste tomate et olives" (...) peut s'avérer très cocasse, participant là aussi à la promotion sociale. Le comble est atteint lorsque la femme de notre président commande une telle pizza et tombe sous le charme de la belle italienne qui la lui a vendue, après une bonne discussion sur le pourquoi du comment on met rien d'autre sur la pizza.

Il est vrai que la plupart des pizzérias offrent la possibilité de modifier la composition de leurs pizze, mais de là à enlever tous les ingrédients... Pour résumer c'est donc une belle opportunité pour Jean-Mi de se faire des amis ailleurs que sur Fessebouque®, et ça peut parfois marcher avec d'autres personnes que Jean-Mi !

Donc autant la mousse au chocolat peut être vraiment dangereuse, autant la pizza Marinara possède des propriétés peu connues et inexploitées, facilitant l'intégration dans la population pseudo-normale.

J.-C. D.

Écrire un commentaire

Quelle est la deuxième lettre du mot rbbcjc ?

Fil RSS des commentaires de cet article